• Eska
  • Eska (2)

La mode à Cham c’est Patag, à Céûse c’est Prana et à Tourcoing c’est Quechua. Trop cher, trop connoté, trop Chinois.

Alors je me dis qu’il y a de la place pour autre chose, pour d’autres envies, pour d’autres manières de fonctionner, il y a de la place pour moi.

Marre des coupes standars, des sacs à magnésie tellement originaux que tu es obligé d’y marquer ton nom au stabilo pour le reconnaître.

Eska c’est une envie de différence. Des vêtements dédiés à l’outdoor, l’escalade et la slackline. C’est aussi du streetwear version grand large, version wild.

C’est de la fringue que tu fais sécher sur un genévrier après l’orage de fin de journée, avec des atouts techniques qui font la différence . Comme le passage pour le pontet sur les sweats ou la bande élastique en bas du pantalon, pour éviter que le thermique de Presles ne remonte le long de tes mollets fraîchement épilés, pendant que tu assures monsieur qui saucissone dans une longueur trop dure pour lui.

De la petite série home made, créée chez moi, par moi, et non par un môme au fond d’un hangard Taïwanai. Créée en pratiquant, en échangeant, en comprenant les besoins.

Eska c’est une envie qui ne s’appelait pas comme ça lorsque j’usais mes fonds de culottes en sport nature à Die et pendant ma formation de couturière mais c’est une idée qui allait mûrir au fil des rencontres, des journées entre potes, sur la corde, sur les skis ou en train de ramper au fond d’une étroiture.

Alors Eska est né de tout ça, poussé par l’enthousiasme des amis, des amants, des amours. Eska à grandit, à choppé de l’acné et à finalement mûri.

Maintenant Eska équipe du slackliner en pantalon de fibre de bois, du grimpeur aux abdos irréprochables en sweat confort, du guide rasé et buriné avec des bonnets en laine merinos qui ne grattent pas, de la belle groopie dingue de ces abdos irréprochables, moulée dans une de ces petites robes fleuries qui donne envie de tomber de la slack ..

PRESSE


Du côté de Grenoble. Une rencontre fortuite, et un vrai coup de cœur pour cette marque de vêtements et accessoires d’escalade artisanale, menée de main de maître par une passionnée, Hélène Debrueres. Plus d'infos sur http://www.grimper.com/news-eska-marque-escalade-artisanale-decouvrir

Grimper.com - Magazine

Outdoor / Eska / escalade. Pas compliqué de savoir à qui cette marque artisanale de vêtements s’adresse : ceux qui aiment côtoyer le rocher ou la résine, les cordes ou la slackline. Cependant la jeune créatrice de cette ligne, Hélène Debrueres, 25 ans, reconnaît un glissement (léger) de sa collection vers le street wear. Plus d'infos sur http://www.spot-web.fr/grenoble/article/36755-Vetements+Eska.html

Spot - Magazine